Non au nationalisme

Publié le 20 Mai 2014

Le Front national a fait de l'Europe son ennemi "de l'extérieur". Il essaye d'instrumentaliser la déception de nos concitoyens, mais ne fera rien de leur colère légitime. Il n'a pas de vision - à part la sortie de l'Europe - et n'a pas de candidat pour la Présidence de la Commission. Comme à leur habitude, les nationalistes ne siègeront pas au Parlement. Comme toujours, ils diront "Non à Bruxelles" mais oui aux indemnités de Bruxelles, ils siègeront juste symboliquement pour pouvoir les toucher et ne produiront aucun travail concret . Le 25 mai, il faut s'opposer de toutes nos forces à leur ascension pour éviter que l'Europe soit affaiblie et l'image de la France abimée.


Et le nationalisme, ça donne quoi: en 1914-1918 des dizaine de millions de morts, en Ukraine de nos jours, des affrontements mortels entre pro-russe et pro-ukrainien. Et si la France sort de l'Europe, que répondre aux Corses qui voudront sortir de la France ou aux Alsaciens qui demanderont à être rattachés à l'Allemagne...

Rédigé par Elmeline LAPECHE

Publié dans #élections européennes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article