L'Angleterre Gay

Publié le 30 Mars 2014

Après l'Uruguay, le Brésil, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis et la France, c'est au Royaume-Uni que le mariage gay vient de connaître une avancée majeure. Après le vote favorable des députés mardi, il ne manquait plus que l'assentiment de la reine Elizabeth II pour que les couples homosexuels aient le droit de se marier en Angleterre et au Pays de Galles (l'Écosse et l'Irlande du Nord ayant leur propre législation). Yes they can, a-t-elle répondu mercredi, faisant de son pays le 16e au monde à ouvrir ce droit.


Comme en France, la bataille parlementaire aura été rude autour du projet de loi. Les députés les plus conservateurs ont en effet tout tenté pour le saborder. Outre-Manche, le texte était pourtant porté par la droite britannique au pouvoir. Le Premier ministre, David Cameron, a en effet eu une approche radicalement différente des conservateurs français, qu'il avait ainsi expliquée : "Les conservateurs croient aux liens qui nous unissent ; que la société est plus forte quand nous nous faisons des vœux et quand nous nous soutenons les uns les autres. Je ne soutiens donc pas le mariage gay en dépit de mes opinions conservatrices, je soutiens le mariage gay parce que je suis conservateur. "


Les couples homosexuels britanniques ayant déjà les mêmes droits parentaux que les couples hétérosexuels : ils peuvent adopter, recourir à la procréation médicalement assistée et à une mère porteuse, pourvu qu'elle ne soit pas rémunérée. La loi adoptée mardi laisse aux diverses confessions la possibilité de célébrer ou non des unions homosexuelles religieuses.

Rédigé par Elmeline LAPECHE

Publié dans #mariage, #Savigny-sur-Orge

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article